Nos partenaires











Greffe du foie


Nombreux sont les membres de notre communauté qui ont contracté le VIH et/ou le virus de l’hépatite C par le biais de produits sanguins contaminés. Beaucoup sont décédés, mais plusieurs vivent encore avec ces virus et leurs effets négatifs, comme la maladie du foie. De plus en plus de gens pensent à la transplantation hépatique ou se la font proposer, mais à l’heure actuelle, au Canada, les personnes séropositives n’ont pour ainsi dire aucun accès à la greffe du foie.

Le Comité national de la SCH pour le VIH et l’hépatite continue de travailler pour corriger la situation. Entre autres choses, la SCH collabore avec le Conseil canadien de surveillance et d’accès aux traitements (CCSAT) et, ensemble, ils militent pour l’accès des personnes séropositives aux transplantations d’organes pleins au Canada. Fidèle à son objectif, le Comité national de la SCH sur le VIH et l’hépatite recense actuellement les personnes infectées appartenant à notre communauté qui envisagent la transplantation hépatique, soit ici, soit à l’étranger.

Soulignons ici que grâce à ces efforts, une greffe de foie sur un patient séropositif a été faite pour la premèere fois à l'hôpital général de Toronto en avril 2011; depuis, l'hôpital a constitué une liste d'attente pour de futures greffes sur des patients séropositifs. Pour des personnes vivant une insuffisance rénale ou une insuffisance hépatique, leur médecin devrait donc les référer à la clinique d'immunodéficence de l'hôpital général de Toronto.  

La SCH souhaite aussi rappeler à tous les membres que l’organisation peut offrir du soutien aux personnes qui étudient cette avenue et leur fournir des renseignements. Si vous êtes l’une de ces personnes ou si vous souhaitez simplement nous aider dans nos démarches pour une plus grande accessibilité à la greffe du foie, n’hésitez pas à communiquer avec Michel Long, en toute confidentialité, au bureau national de la SCH, à l’adresse mlong@hemophilia.ca, ou au numéro 1 800 668-2686.


Visionnez ce vidéo pour une meilleure appréciation de l'urgence d'un accès plus grand aux greffes du foie.

James Kreppner on liver transplant eligibility for people with HIV   (en anglais)

Voici deux études (en anglais)  - l'une en date de 2007 et l'autre de 2008 - au sujet des greffes sur des patients séropositifs:
Stock and Roland September 2007
Roland et al  February 2008 Amer J of Transplantation

Voici des articles récents (en anglais) liés à cet enjeu:

HIV People Should Be Able to Receive Organs from HIV Donors, Experts Say

More HIV-Positive Patients Receive Organ Transplants

Edmonton researcher at centre of new national program helping Canadian transplant patients

Triple therapy for hepatitis C is effective after liver transplantation, but side-effects are common

HIV Is No Barrier to Successful Liver Transplant for Cancer Treatment

La Société canadienne du foie a publié une étude assortie de recommandations en mars 2013 à propos de l'urgence de s'occuper des maladies du foie au Canada:

Les maladies du foie au Canada: UNE CRISE EN DEVENIR
ÉVALUATION DES MALADIES DU FOIE AU CANADA - MARS 2013

Fiche de renseignements: TROP DE CANADIENS MEURENT PARCE QUE LA MALADIE DU FOIE EST SOUS-DIAGNOSTIQUÉE ET SOUS-TRAITÉE.

Fiche de renseignements:TOUTES LES FORMES MAJEURES DE LA MALADIE DU FOIE SONT EN HAUSSE AU CANADA.

Fiche de renseignements: LA MALADIE DU FOIE AU CANADA : RECOMMANDATIONS CLÉS


Le rapport 2013 de la Société canadiene du cancer présente une analyse en profondeur du cancer du foie (chapitre 7 : sujet particulier : cancer du foie). Il s’agit d’un des types de cancer qui progressent le plus rapidement au Canada en ce qui concerne les nouveaux cas et les décès. Les hépatites B et C sont identifiées comme étant des causes importantes de cette progression.

Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 - Société canadienne du foie