Nos partenaires











Projets de recherche subventionnés en 2010

Évaluation de l’expression du FVIII dans des cellules endothéliales de phénotypes différents.


Dre Christine Hough
Département de pathologie et de médecine moléculaire
Université Queen's
Première année de subvention

Co-investigateur: Dr. David Lillicrap

Le facteur VIII (FVIII) est synthétisé dans certaines cellules endothéliales, mais pas dans toutes. Notre compréhension des mécanismes régulant l’expression du facteur VIII est très limitée, principalement parce que l’expression du FVIII est rapidement perdue lorsque ces cellules sont isolées et mises en culture. Quoi qu’il en soit, les conditions de culture ne reflètent pas l’environnement naturel de l’endothélium des vaisseaux sanguins. Le flux sanguin exerce sur les cellules endothéliales une force de frottement et de cisaillement, ce qui provoque la modification de l’expression de nombreux gènes.
Nous souhaitons fournir des conditions de mise en culture reflétant les différents environnements auxquels l’endothélium est soumis dans la vascularisation, en exposant les cellules à différents niveaux de forces de frottement et de cisaillement. Ces cellules seront ensuite analysées, afin d’en déterminer l’impact sur la production de FVIII.
Les cellules endothéliales du corps entier sont très hétérogènes. Nous voulons générer des cellules endothéliales de différents phénotypes, trouvées dans des veines et artères de grand et de petit calibre; nous allons donc différencier des précurseurs de cellules endothéliales vasculaires, dans des conditions reflétant celles des vaisseaux où elles sont normalement situées.
Cette étude va nous éclairer sur la manière dont la force de frottement et de cisaillement affecte l’expression du FVIII dans les cellules endothéliales. Elle nous apprendra aussi comment des différences phénotypiques inhérentes aux cellules endothéliales modifient l’expression du FVIII. Globalement, nous comptons améliorer notre compréhension des mécanismes régulant l’expression du FVIII dans les cellules endothéliales.


Utilisation de peptides hélicoïdaux amphipathiques alliés à des microsphères nanofibreuses pour maîtriser les saignements hémorragiques externes chez des personnes atteintes d’hémophilie


Dr Mark Blostein
Institut Lady Davis pour la recherche médicale
Université McGill – Montréal, Québec
Deuxième année de subvention

Co-investigateur :  Dr Jake Baralet

Les hémophilies congénitales sont les troubles héréditaires graves de la coagulation les plus fréquents et se caractérisent par des saignements tout au long de la vie, qu’il s’agisse d’hémorragies internes spontanées ou externes consécutives à un traumatisme, le plus souvent chirurgical. La présente subvention de recherche permettra de mettre au point une nouvelle matrice biocompatible intégrée à des matériaux issus des nanotechnologies qui exercerait un rôle hémostatique en incorporant un peptide capable d’accélérer la coagulation sanguine et ainsi, enrayer les saignements. Ce peptide a été découvert dans mon laboratoire et il réduit les saignements dans des modèles animaux d’hémorragie. Fixé à des matériaux obtenus par nanotechnologie, ce peptide recèle d’importantes promesses à titre de nouvel agent susceptible d’atténuer les saignements consécutifs à des blessures hémorragiques externes. La méthodologie inclura le recours à des techniques biochimiques standard pour caractériser le matériau biocompatible, qui sera ensuite mis à l’essai dans des modèles animaux. La mise au point de ce produit concorde tout particulièrement avec les objectifs de la Société canadienne de l’hémophilie, puisqu’elle pave la voie à de nouveaux produits pour maîtriser les saignements externes chez les personnes atteintes d’hémophilie, particulièrement après des interventions chirurgicales.

Marqueurs de fibrinolyse et de la fonction endothéliale chez des patients hémophiles masculins

Bourse de stagiaire


Mme Kathleen De Asis
University of British Columbia
Sous la supervision du Dre Shannon Jackson
St-Paul's Hospital, Vancouver
Financement pour l'été 2010

L’endothélium est une surface protectrice recouvrant les artères qui, lorsque soumise à des perturbations, peut augmenter le risque de développer de l’athérosclérose et les complications qui y sont reliées, incluant la crise cardiaque et l’accident vasculaire cérébral. La crise cardiaque (infarctus du myocarde) et l’accident vasculaire cérébral sont causés par l’accumulation à long terme de plaques athérosclérotiques (faites de dépôts lipidiques et de cholestérol) et par le caillot qui survient lors de la rupture soudaine d’une plaque athérosclérotique. Le flux sanguin irriguant le muscle cardiaque ou le tissu cérébral en aval de l’obstruction est alors ralenti, voire arrêté, et le tissu subit des dommages. Lorsqu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral se produit, les médecins utilisent quelquefois une substance appelée antifibrinolytiques à forte dose, afin de dissoudre le caillot et de permettre une meilleure irrigation sanguine des tissus.

Des études préliminaires suggèrent que les hémophiles seraient moins susceptibles de mourir de crises cardiaques ou d’accidents vasculaire cérébral que la population en général. Dans le cadre d’une étude canadienne (Risk of Ischemic Heart Disease in Hemophilia: Evaluating Endothelial Function and the Development of Atherosclerotic Vascular Disease in Hemophilia) notre stagiaire, Kathleen De Asis, étudiera trois substances fibrinolytiques importantes, dans des échantillons sanguins provenant de sujets hémophiles et de contrôles. Si le temps le permet, elle pourrait travailler avec des scientifiques afin d’examiner de nouveaux marqueurs dans ces échantillons.