Nos partenaires











Projet de recherche subventionné en 2016

Physiothérapie et échographie au point de service pour l’évaluation et la prise en charge des saignements musculaires aigus chez les patients atteints d’hémophilie A et B


Karen Strike, B. Kin. (avec distinction), M. Sc., P.T.
Hôpital McMaster pour enfants, Hamilton (Ont.)
et
Sandra Squire, pht
Hôpital St. Paul, Vancouver (C.-B.)

Une année de subvention

L’échographie au point de service (ÉPS) est une nouvelle technologie qui commence à être utilisée dans les centres de traitement de l’hémophilie. Jusqu’à présent, en cas de saignements musculaires ou articulaires, les patients atteints d’hémophilie devaient se rendre au service de radiologie. Avec l’ÉPS, le physiothérapeute peut obtenir l’épreuve d’imagerie pour son patient atteint d’hémophilie au moment de son rendez-vous et confirmer d’un point de vue clinique s’il y a ou non un saignement. Des études ont porté sur l’utilisation de l’ÉPS pour l’examen des articulations à la clinique; cette recherche s’intéressera à l’ÉPS pour l’examen des muscles afin d’établir des protocoles et ainsi confirmer la présence ou non d’un saignement musculaire. L’étape suivante consistera ensuite à vérifier si les cliniciens peuvent décrire avec constance les clichés échographiques et identifier correctement un saignement, le cas échéant. Le but de la recherche est d’élargir le recours à l’ÉPS à la clinique en proposant des protocoles fondés sur des preuves pour déterminer si le patient présente un saignement musculaire.