Nos partenaires











Autres traitements

Quels autres traitements peuvent être utiles en cas de saignement dans l'hémophilie A et B?


La desmopressine


La desmopressine est un médicament de synthèse qui est une copie d'une hormone naturelle. Elle n'est pas un produit sanguin. La desmopressine est utile pour le traitement des personnes atteintes d'hémophilie A légère ou modérée et elle n'est d'aucune utilité pour les gens atteints d'hémophilie A grave ou pour les gens atteints d'hémophilie B, quel qu'en soit le type.

La desmopressine agit en libérant le facteur de von Willebrand stocké dans la paroi des vaisseaux sanguins. Le facteur de von Willebrand est une autre protéine importante pour la coagulation. L'un de ses rôles est d'assurer le transport du facteur VIII dans la circulation sanguine. Les médecins croient qu'en faisant augmenter les taux de facteur de von Willebrand, une plus grande quantité de facteur VIII est amenée là où les vaisseaux sanguins sont endommagés

La desmopressine peut être prise de trois façons différentes.

  • On peut l'injecter dans une veine. La plupart du temps la marque de ce type de desmopressine est le DDAVP.
  • On peut l'injecter sous la peau. La marque de ce type de desmopressine est souvent l'Octostim.
  • On peut l'administrer par vaporisateur nasal. La marque du vaporisateur nasal est souvent Octostim en vaporisateur.


La desmopressine est habituellement efficace chez les hémophiles légèrement et modérément atteints. Par contre, chaque personne y répondra à sa façon. Par conséquent, le médecin doit effectuer des tests pour vérifier comment chaque personne réagit au médicament. Idéalement, ces tests sont effectués avant que l'on ait besoin de façon urgente du médicament, par exemple en cas de chirurgie.

Étant donné que la desmopressine agit en libérant le facteur de von Willebrand stocké dans l'organisme, on ne peut pas l'utiliser trop souvent. Il faut laisser s'écouler assez de temps entre les doses de desmopressine, en général 24 heures, pour permettre à l'organisme de refaire ses réserves.

Dans les cas d'hémorragie grave ou de chirurgie majeure, la desmopressine seule ne suffira peut-être pas à maîtriser le saignement. À ce moment, la personne doit également recevoir un concentré de facteur VIII. (Voir Quels sont les produits sanguins privilégiés dans les cas d'hémophilie A?)

La desmopressine peut parfois produire des effets secondaires bénins, notamment :

  • des bouffées vasomotrices au visage
  • un léger mal de tête
  • des nausées et des crampes abdominales.


La desmopressine peut prédisposer l'organisme à la rétention d'eau. Par conséquent, les médecins recommandent qu'après avoir reçu de la desmopressine, les gens ne boivent que juste assez pour étancher leur soif.

Si une personne présente un mal de tête très intense ou si elle n'est pas arrivée à uriner 24 heures après avoir pris la desmopressine, elle doit se rendre dans un centre de traitement de l'hémophilie ou des troubles de la coagulation ou encore au service des urgences pour recevoir de l'aide.

Le Cyklokapron et l'Amicar

Le Cyklokapron (acide tranexamique) et l'Amicar (acide aminocaproïque) sont utiles autant pour traiter l'hémophilie A que l'hémophilie B.

Le Cyklokapron et l'Amicar sont des médicaments qui contribuent à tenir le caillot en place une fois qu'il est formé. Ils agissent en enrayant l'activité d'une enzyme appelée plasmine qui dissout les caillots sanguins.

Ils ne contribuent pas à la formation du caillot. Cela signifie qu'ils ne peuvent pas être utilisés à la place de la desmopressine, du concentré de facteur VIII ou du concentré de facteur IX.

Ils peuvent être utilisés pour tenir le caillot en place dans les muqueuses, par exemple :

  • dans la bouche
  • dans le nez
  • dans les intestins
  • dans l'utérus (la matrice).


Le Cyklokapron et l'Amicar se sont révélés très utiles chez des personnes souffrant d'hémophilie et chez les porteuses qui présentent des hémorragies. On les administre :

  • avant une chirurgie dentaire
  • lorsqu'une personne présente un saignement à la bouche, au nez ou un saignement intestinal mineur
  • chez les porteuses dont les saignements menstruels sont abondants et prolongés


Ces médicaments sont présentés sous forme de comprimés.

Le Cyklokapron et l'Amicar s'accompagnent parfois d'effets secondaires bénins. Mentionnons entre autres :

  • les nausées
  • la fatigue ou la somnolence
  • les étourdissements
  • la diarrhée et les douleurs à l'estomac


Ces effets secondaires bénins disparaissent lorsque :

  • la personne cesse de prendre le médicament
  • le médecin en réduit la posologie.