Nos partenaires











L'exercice, la bonne forme et les sports

Une personne atteinte de la maladie de von Willebrand peut-elle pratiquer des sports?

Oui. Quand on est atteint de la maladie de von Willebrand, il est important de faire régulièrement de l'exercice pour renforcer ses muscles et ses articulations et rester en bonne santé. Une bonne condition physique peut effectivement réduire le nombre d'épisodes hémorragiques, surtout en présence de la maladie de von Willebrand de type 3.

Un autre avantage de la pratique régulière d'exercice est l'augmentation des taux de FVW.

Une personne atteinte de la maladie de von Willebrand devra découvrir par elle-même quelles activités physiques lui conviennent ou non. De nombreuses personnes dont la maladie est bénigne font une foule de sports, y compris des sports vigoureux, comme le soccer et des sports plus risqués, comme le ski. Pour les gens atteints de la maladie de von Willebrand de type 3, ces activités comportent peut-être un trop grand risque d’hémorragie grave.

Les enfants, en particulier, ont besoin de découvrir les activités auxquelles ils peuvent s'adonner sans danger. Il est très important pour le développement de l’enfant qu'il participe aux mêmes sports que ses amis. Et s’il est naturel que les parents veuillent protéger leurs enfants, en présence de la maladie de von Willebrand, la meilleure façon d’y arriver est de s'assurer qu'ils appliquent les mesures de sécurité préconisées pour quiconque pratique des sports : par exemple, porter un casque pour faire de la bicyclette, de la planche à roulette, du ski et de la planche à neige, des protège-tibias et un casque pour le soccer et un masque complet pour le hockey.

Les spécialistes des centres de traitement complet de l’hémophilie et des troubles de la coagulation sont en mesure de conseiller les gens sur ce genre de risques en fonction de leur condition. Par contre, au bout du compte, c'est à la personne atteinte de la maladie de von Willebrand que revient le choix de ses activités.