Nos partenaires











L'innocuité des produits sanguins

Les produits sanguins sont-ils sécuritaires?

Autrefois, le VIH et l'hépatite C pouvaient être transmis par les produits sanguins. Les produits sanguins sont-ils sécuritaires à présent?

Les produits sanguins recommandés maintenant pour le traitement de la maladie de von Willebrand n'ont jamais été associés à la transmission du VIH (virus qui cause le sida) ou des virus de l'hépatite B ou C. De plus, on applique cinq mesures de sécurité distinctes pour rendre le concentré de FVW aussi sûr que possible.

  • Les donneurs de sang sont soumis à de rigoureux tests de dépistage.
  • On soumet chaque don de sang à une série de tests afin d'y déceler la présence du VIH ou des virus de l'hépatite A, B, C et autres qui pourraient y être présents. Si on trouve la moindre trace de virus, le sang n'est pas utilisé.
  • Le plasma à partir duquel le concentré de FVW est fabriqué subit à son tour d'autres tests pour déceler la présence de ces virus.
  • Durant sa fabrication, le concentré de FVW est traité de façon à ce que tous les virus qui auraient échappé aux tests de dépistage soient détruits.
  • Le produit final subit une dernière série de tests qui confirment l'absence de virus.


Malgré ces mesures de sécurité, les concentrés de facteur fabriqués à partir de plasma peuvent transmettre le parvovirus. Le parvovirus est un virus répandu qui n'est en général pas dangereux mais qui peut, dans de rares cas, provoquer des fausses-couches (avortements spontanés) (voir La conception, la grossesse et l’accouchement.)

Le risque de transmettre des maladies hématogènes, particulièrement des maladies encore inconnues, est toujours présent. C'est pourquoi des chercheurs mettent actuellement au point des concentrés de FVW fabriqués par génie génétique, sans plasma humain. Ces nouveaux produits devraient être sur le marché d'ici les quelques années.

Une personne atteinte de la maladie de von Willebrand devrait-elle se faire vacciner?

Oui, certains vaccins sont recommandés. L'hépatite B, par exemple, peut encore être transmise par certains produits sanguins, comme le plasma et les culots globulaires. Le vaccin contre l'hépatite B est recommandé pour toutes les personnes qui reçoivent souvent du sang ou des produits sanguins.

Dans de très rares cas, l'hépatite A a aussi été transmise par des produits sanguins. C'est pourquoi les médecins recommandent un vaccin contre l'hépatite A à toutes les personnes qui reçoivent du sang ou des produits sanguins. Cette mesure est particulièrement importante pour les personnes qui ont déjà contracté l'hépatite C car l'hépatite A peut provoquer une maladie grave, voire fatale, chez les gens déjà atteints d'hépatite C.

Si une personne a utilisé des produits sanguins dans le passé, doit-elle subir des tests de dépistage du VIH et de l'hépatite C?

Oui. Si une personne a déjà reçu du sang ou des produits sanguins dans le passé, elle devrait subir des tests de dépistage du VIH, de l'hépatite B et de l'hépatite C.

Le centre de traitement complet de l’hémophilie et des troubles de la coagulation peut fournir le counselling nécessaire avant de procéder aux tests. Il est possible de faire faire des tests de façon anonyme, c'est-à-dire que les résultats restent confidentiels.