Programme de bourses SCH – Shire

/Programme de bourses SCH – Shire
Programme de bourses SCH – Shire2018-05-16T18:27:22+00:00
                     

Le Programme de bourses Société canadienne de l’hémophilie – Shire a été créé pour promouvoir la participation des professionnels/diplômés des programmes d’hémophilie appartenant à diverses disciplines (soins infirmiers, physiothérapie, travail social et autres disciplines paramédicales) à des activités de recherche qui auront pour but d’améliorer la qualité de vie des personnes et des familles dont la vie est affectée par les troubles héréditaires de la coagulation et d’améliorer les services qui leur sont offerts.

Ce programme avait été rendu possible grâce au généreux soutien financier de Shire

Shire est la plus grande société mondiale des biotechnologies, axée sur le service aux personnes atteintes de maladies rares et autres pathologies très spécifiques. Shire dispose des meilleurs produits disponibles dans plus de 100 pays, couvrant les principaux domaines thérapeutiques de l’hématologie, de l’immunologie, de la neuroscience, des troubles de surcharge lysosomale, des troubles gastro-intestinaux/médecine internes/endocriniens et l’angio-oedème héréditaire (AOH) ; une franchise en développement en oncologie ; et un portefeuille émergent et innovant en ophtalmologie. Les employés travaillent avec une mission commune : développer et fournir des traitements révolutionnaires aux centaines de millions de personnes dans le monde affectées par des maladies rares et autres pathologies très spécifiques, et qui manquent de traitements efficaces pour vivre pleinement leur vie.

La SCH a été fière de s’associer à Shire dans le cadre de cet important programme de bourses.

Le programme proposait une ou plusieurs bourses pour une valeur  maximale de 20 000 $. 

Selon le nombre et la qualité des candidats, il était possible de répartir les montants différemment ou d’offrir plus d’une bourse, en respectant toutefois le budget total alloué mentionné plus haut.

Chaque bourse pouvait servir en majeure partie à rémunérer les candidats retenus pour le temps qu’ils consacreraient à leur recherche et, dans une moindre mesure, à couvrir les dépenses liées aux projets. 

Les bourses ont été versées sur une période d’un an débutant en avril 2017.

Il est à noter que toute subvention future est conditionnelle à ce que la SCH reçoive de Shire la confirmation de l’octroi des  fonds pour le programme de bourses.

The major portion of the grant was be to cover the research time for the successful candidate(s). A small amount could be devoted to project expenses. 

Fellowships were offered for a one-year period starting in April 2017.  

It should be noted that allocation of this grant for future years is conditional to the CHS having received from Shire funding confirmation. 

Évaluation du lien thérapeutique dans le contexte de l’hémophilie

Erin McCabe
Université de l’Alberta – Edmonton, Alberta
Un an de subvention
Co-IP et superviseur:
Dr Douglas Gross
Université de l’Alberta – Edmonton, Alberta

Tout au long de leur vie, les personnes atteintes d’hémophilie sont exposées à un risque de saignements articulaires et musculaires. À la longue, la présence de sang crée une lésion, et les patients commencent à éprouver de la raideur et de la douleur, ce qui nuit à leurs activités régulières. Les physiothérapeutes et leurs patients hémophiles sont des partenaires dans la prise en charge de ce type de problèmes. La recherche montre que lorsque les patients et les physiothérapeutes ont un lien harmonieux, les patients éprouvent moins de douleur, arrivent à mieux fonctionner physiquement et sont plus satisfaits de leurs soins. En général, pour la communauté hémophile, un bon rapport patient-professionnel est un aspect important du traitement. Toutefois, peu de recherches ont évalué la qualité du lien patient-physiothérapeute, et les quelques renseignements disponibles sont fragmentaires.

Ce projet est une analyse exploratoire. Nous voulons recueillir et compiler des données de recherche pour vérifier s’il est possible d’appliquer un outil valide pour évaluer le rapport patient-physiothérapeute. S’il n’en existe pas, l’étape suivante consistera à créer un tel outil d’évaluation. Lorsque l’outil d’évaluation aura été conçu, nous pourrons commencer une recherche en profondeur afin de comprendre de quelle façon optimiser le lien patient-physiothérapeute, et en quoi cette optimisation peut améliorer les résultats des traitements. Au bout du compte, cela permettra d’améliorer les traitements de physiothérapie pour les patients atteints d’hémophilie.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez banni du site!